Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 19:17

Il y a bientôt deux ans, le ministre des transports, Monsieur Dominique Perben a donc choisi le tracé « vert » de l’A104 pour établir une liaison entre Orgeval et Méry-Sur-Oise via Cergy Pontoise. Il était temps !

 

A l’heure de la migration des populations professionnelles –qui ne sont plus attirées par la seule Capitale mais également par les tangentielles régionales, source d’emplois, à l’heure de la décentralisation, qui trouverait à redire de cette décision à l’exception de tous ceux qui voient systématiquement des problèmes là où on leur propose des solutions, des cancers au simple fait d’affoler les citoyens.   

 

Oui, ce tracé A104 est essentiel pour Poissy et les Pisciacais, Poissy et son bassin économique, Poissy et son ouverture sur l’Ile de France.


Le PS, le Modem, le Copra  et tous les satellites verts ont bon dos de noircir le tableau autour de la pollution, des bouchons et des dangers à chaque porte. C’est tout l’art et la manière de se refermer un peu plus sur soi-même. De se tirer une balle dans le pied pour satisfaire ses partisans, minoritaires à Poissy sur ce sujet.


De quel droit la nouvelle municipalité ps-modem s’arroge-t-elle le devoir de proclamer haut et fort à grands renforts de banderoles : « La ville de Poissy dit NON à l’A104 ? ». C’est scandaleux. Les pisciacais y étaient favorables il y a encore quelques mois. Ils ne le sont pas moins aujourd’hui sous prétexte que le PS –Modem a raflé la mairie à … 250 voix près.

 

Il n’y a que le Copra et ses amis qui peuvent encore avancer que sans A104, il y aura moins de bouchons sur Poissy et sa région demain. D’ici quelques années, c’est vrai, nous nous rendrons tous à vélo travailler, nous aurons tous une éolienne dans notre jardin…  Oui, nous venons de fêter les 40 ans de mai 68, il y a quand même une limite à la cécité totale…

 

Personne n’a oublié que ces mêmes plaintifs avaient œuvré de la même manière pour l’absolution de l’A14 avant qu’elle ne vit le jour en 1996. Des mois de colère, d’intimidations, de vociférations. Et à l’arrivée, dix ans plus tard, une satisfaction générale parce que l’intérêt collectif a pris le pas sur les pleurs pavloviens. Le tout dans une harmonisation environnementale que personne ne conteste.

 

Je pourrais prendre d’autres exemples comme la mutation de la place de la République au début des années 90. Là encore, des recours à n’en plus finir. Qui conteste aujourd’hui l’embellie et l’efficacité du lieu?  

 

A la vérité, le chemin que prend la ville de Poissy est pour le moins inquiétant.

 Que dire du sponsoring financier de la municipalité à hauteur de 10.000 euros pour soutenir le Copra et  acheter la manifestation du 8 juin? Que dire des publi-reportages éhontés à la Une de Poissy-Les-Nouvelles pour inciter à manifester ? C’est honteux.


Question : Où est le sponsoring financier de la ville pour assurer un minimum de sécurité à l’heure où depuis l’arrivée de la nouvelle équipe, en moins de deux mois, à trois reprises, près de cinquante familles pisciacaises ont été victimes de délabrement de véhicules. On eut aimé que le PS -comme le modem- se positionnât sur ce fléau étonnamment récurrent qui touche en plein cœur des citoyens innocents.

On attend encore le début d’un simple commencement de réponses, d’explications mais surtout de solutions… On ne sait jamais entre deux manifestations.


Karl OLIVE  

Repost 0
Published by K.O. - dans Politique
commenter cet article
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 11:36

L’ASP est en danger. Avant même la relégation du club entérinée en CFA2, le maire de Poissy a annoncé que la subvention diminuerait le cas échéant.


Ce sera le cas, à hauteur de 30% (de 300.000 euros à 270.000) Alors qu’à mon départ en mars dernier, la nouvelle équipe ps-modem s’était gaussée en affirmant le contraire. « Non seulement, il n’y a aucune raison qu’elle diminue, mais nous étudions la possibilité de l’augmenter de l’ordre de 50.000 euros ».


Certes, une descente entraîne généralement une baisse des coûts.


Mais je tiens simplement à rappeler qu’avec un budget de fonctionnement de l’ordre de 300.000 euros annuel pour deux équipes fanions, l’enveloppe du groupe CFA-DH confondu était l’une des plus faibles de CFA.


L’équipe réserve ne coûte quasiment rien au club. Alors qu’elle dispute le plus haut championnat régional. Tout simplement parce que les joueurs qui en sont issue étaient appelés à évoluer en CFA. Cela ne pourra pas durer très longtemps avec une baisse de cette enveloppe municipale. Les DH des clubs franciliens ont toute un budget propre. Ce n’est pas le cas à Poissy.


La nouvelle municipalité prône l’épanouissement des pisciacais dans le domaine associatif : qu’elle mette ses actes en face de ses mots. Les 600 dirigeants, éducateurs et joueurs méritent une subvention municipale qui leur permette d’être compétitifs.


Il y a urgence à ce que les licenciés sachent si demain ils porteront les couleurs d’un club de football ou un club de loisirs….


Karl OLIVE

Repost 0
Published by K.O. - dans Politique
commenter cet article
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 07:57

Du côté de la nouvelle municipalité pisciacaise (ps-modem), on continue de tirer sur l'ambulance.

Le 16 mai dernier, le trio Bédier-Masdeu-Forray a été condamné en appel

Et le jour même, Richard Bertrand, chef de file passionné du modem, prévenait :

« Je serai candidat sur la 12ème circonscription des Yvelines et j’entends bien que le ps m’apporte sous soutien ».


Voilà qui a le mérite d’être clair.


A y lire de plus près, deux messages, qui ont peut-être échappé à Richard.


Un,


Jacques Masdeu-Arus, député en titre, est toujours député en titre. En se pourvoyant en cassation, l’ancien premier édile de la ville, est maintenu dans ses fonctions de parlementaires… entre six et dix-huit mois au moins ! D’autant que rien –à ce jour- ne préfigure qu’il sera condamné in fine. A moins que le modem, mieux que quiconque ne sache lire des cartes « cassastrales ».

Il est quand même désolant, de voir à ce point un tel manque de respect de la part de responsables politiques, n’hésitant pas à tuer la bête avant qu’elle ne soit –éventuellement- abattue politiquement parlant.

Remarquez, c’est bien de cette manière que le modem s’est comporté, avant et pendant la campagne des municipales à l’endroit de Jacques Masdeu-Arus.

De la distribution à la sortie des écoles du compte-rendu du procès de JMA, n’hésitant pas pour autant le midi du jour même à serrer ostensiblement –devant les caméras- les main de Monsieur Huchon (président du Conseil Régional d’Ile de France), dans la même position de mis en examen….

Charité ordonnée…

 

Deux,

 

Le chef de file du modem souhaite avoir le soutien du ps à l’occasion des prochaines législatives de la 12ème circonscription.

Comme si c’était une évidence. Frédérik Bernard, le maire socialiste de Poissy, est un fin politique lui. La fusion des municipales avec le modem était circonstancielle, pour ne pas dire exceptionnelle. Le ps a plongé au premier tour (28%), l’ump (42%) a fait son score (eu égard à la dégringolade nationale). Le modem est sorti gagnant de ce premier tour avec 27%.

A 250 voix près, la ville est passé….à gauche. Qui tient les cordons de la bourse pisciacaise? La gauche ou le modem ?

Ce qui s’est fait de façon historique pendant les municipales n’est pas aussi naturelle que cela pour toute autre élection. Cantonales, européennes, législatives.

« Cette fusion est une hypothèse de travail. Ce qui s’est fait aux municipales concernait les municipales » s’est empressé d’indiquer le nouveau maire à son deuxième adjoint.

 

 

A l’arrivée, voilà qui promet. Deux mois après l’élection municipale, les frictions arrivent entre les deux partis de la nouvelle gestion. Et ces deux là sont pourtant condamnés à travailler ensemble pendant au moins cinq ans.

Le Modem a fait le lit du ps pour la conquête municipale. De là à ce que le ps accepte de coucher avec le modem ad vitam eternam. Seuls les plus naïfs en rêvent encore…

C’est sûrement là la première victoire du ps depuis bien des mois, et le premier retour de boomerang du modem. Pas le dernier…

Karl OLIVE

Repost 0
Published by K.O. - dans Politique
commenter cet article
2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 09:43

 

Cela fait des semaines et des semaines que nous lisons et entendons les mêmes choses dans la presse comme dans les bureaux, comme dans la rue.


Les Français n’ont pas le moral, les politiques les ennuient comme jamais, le pouvoir d’achat, les retraites, le chômage, la hausse des prix, la météo…..

C’est exactement ça…


Et on nous dit que ce n’est pas prêt de se terminer.


Pourquoi ?


D’abord, parce que nous nageons dans le plus grand flou au sommet du pouvoir.

Je suis sidéré de noter –comme vous- que quoiqu’il fasse, quoiqu’il dise, rien ne va chez Nicolas Sarkozy. Comme beaucoup je pense que le temps était venu des réformes en tout genre. Ce que le président de la République a commencé de faire. Face à des coefficients de marée rarement atteints….

 

« Reste au chômage, on va payer pour toi ! »

 

On rêve tous de gagner de l’argent pour vivre. Certes.


Mais pour gagner de l’argent, un seul moyen républicain. Travailler !! Une lapalissade me direz-vous ! Oui, mais pour beaucoup, ce n’est pas si évident que cela.


Comment expliquez-vous que nombre d’emplois sont à pourvoir au bas de chez soi, mais ne sont que très rarement pourvus.


Dans le commerce, dans le btp, dans le « tout corps état ». Dans ces seuls domaines, ce sont des milliers d’emplois qui n’attendent que preneurs !


Et alors ?

 

La faute à la météo…

 

Et alors, les chômeurs restent … au chômage car ces emplois ne leur conviennent pas. Ils ne sont pas formés pour, ils n’aiment pas ! Et puis quand vous êtes au chômage, vous percevez des allocations. Et parfois, l’un dans l’autre, mieux vaut rester au chômage. Car on perd finalement peu d’argent eu égard à ce qu’on pourrait gagner…


Voilà qui est inacceptable.


La réforme de ce changement de culture prendra du temps. Mais elle sera nécessaire.


Pour tout le monde.

Quand on n’accepte qu’un chômeur puisse avoir le luxe de ne pas prendre un métier qu’on lui propose, et qu’on accepte qu’il continue de « toucher » le chômage, alors on est capable de tout accepter dans cette société.


L’effet domino est terrible : pas de boulot, ralentissement de la croissance, perte du pouvoir d’achat, augmentation de la dette, …. Et gueule de bois, encore et toujours.


Ce n’est pas toujours de la faute de la météo…


Si on ne change pas d’attitude, si on ne se place pas devant ses responsabilités, chacun à son endroit, alors oui, nous n’avancerons jamais dans ce pays. A droite, comme à gauche…


Karl OLIVE  

 

Repost 0
Published by K.O. - dans Politique
commenter cet article
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 10:52


La nouvelle municipalité a déjà oublié qu’elle n’était plus en campagne !

 
  A la dernière lecture du Journal « Poissy les Nouvelles » -qui a terriblement perdu en terme de qualité de mise en pages et de sérieux dans le contenu- (c’est l’avis du journaliste qui s’exprime là), le nouveau maire s’en prend systématiquement à l’UMP et l’ancienne majorité pour expliquer les difficultés qu’il découvre à gérer la ville.

 

Dans son édito, Frédérik Bernard (ps) prévient, pour expliquer les premiers ralentissements de son équipe : « Nous nous trouvons confrontés aux problèmes engendrés par les décisions unilatérales de la précédente municipalité ! ».  

 

Soit !  

Dans le chapitre donneur de leçon, parole à l’élue déléguée à l’éducation à propos des travaux d’agrandissement du groupe scolaire les Sablons.


« Il fallait construire un nouveau groupe scolaire ! ».


...
C’est sûrement ce que le PS aurait fait … s’il avait été au pouvoir. Mais il ne l’était plus depuis 25 ans !


On lui rappelle quand même que son élection est basée sur un électorat pur de 28% au premier tour. Et de 250 voix de plus à l’arrivée du second grâce au cadeau empoissonné offert par le Modem.

Un peu d'humilité ne fait pas de mal...

 

Mais pour suivre dans cette théorie...Qu’allez-vous faire avec le quartier de la  Coudraie ?


Madame Metzger, lorsqu’elle parle des Sablons, écrit : « Tout le monde sait qu’il est difficile de faire du neuf dans de vieux bâtiments, cela coûte très cher et le résultat n’est jamais totalement satisfaisant » Alors on fait quoi de la Coudraie ???
  

 

Sans comparer ce qui n’est pas comparable, la politique homogène scandée par la nouvelle équipe en prend déjà un coup.


Je suis très attaché à la Coudraie pour y avoir habité quand j’étais gamin. Les gens qui y habitent sont à la fois formidables et courageux.


Je sais qu’ils attendent beaucoup des promesses faites par ceux pour qui ils ont voté en nombres.

Les pisciacais de la Coudraie risquent d’être déçus. Le PS et le modem auront bon dos de renvoyer la faute sur l’ancienne majorité quand ils se rendront à l’évidence que ce quartier sera forcément amené à disparaître dans cette forme.  Comme cela avait été prévu depuis des années.

 

Dans le Poissy Les Nouvelles, la liste des plaintes du nouveau tandem municipal est longue.

Quant à l’action, il faudra attendre.


Car si la réflexion collégiale et participative, dans tous les sens, prônée par la nouvelle municipalité est louable, elle ne suffira pas. Le temps de « gérer » va vite intervenir et de décider aussi.


Sur le dossier A104, le Copra et les opposants au tracé viennent à nouveau d’être débouté par l’Etat. C’était pourtant l’un des axes forts de la campagne du ps modem pour glaner des voix. Il faudra repasser…
  

 

Non, le PS et le Modem ne sont plus en campagne.

La ville de Poissy attend d’eux qu’ils apportent des réponses concrètes et assument leur projet.

 

Où en est-on l’office municipal des Sports ?


Proposition retoquée depuis des années car complètement caduque.

Le Modem en avait fait là son cheval de bataille.

 

Les élus PS ont-ils signé la fameuse charte de l’élu, tant voulue par le modem ?

Et le déménagement de la prison, et le tramway Poissy-St Germain.

 

A moins que toutes ces propositions ne fussent que des 1er avril tant cela y ressemble.

Aujourd’hui les poissons ont disparu. On ne les retrouve guère que sur le blason de la ville…  

 

Tous ceux qui ne se retrouvent pas dans cette gestion seront très vigilants à mes côtés pour ne pas s’en laisser compter.


Avec le respect que l’on doit à Monsieur le Maire et ceux qui l’entourent.

Avec la détermination de démontrer que Poissy était et reste une ville d’une autre sensibilité.

 

Du fond du cœur, de Poissy !  

 

Karl OLIVE

Repost 0
Published by K.O. - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le site de Karl OLIVE
  • Le site de Karl OLIVE
  • : Karl OLIVE, conseiller général des YVelines, et président de l'association Coeur de Poissy, vous souhaite la bienvenue sur son site
  • Contact

Time

Recherche

Météo à Poissy