Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 14:27

Pour la troisième fois, la France va organiser un événement footballistique majeur, après l'Euro 1984 et la Coupe du monde 2008. 1,7 milliard d'euros seront investis dans la construction de quatre stades et la rénovation de huit autres.

on-remet-ca.jpg Avec Michel Hidalgo, j'ai eu la chance d'écrire un ouvrage sur les coulisses de l'Euro 84, première épreuve où nous sommes sortis vainqueurs avec un Platini exceptionnel.

Sept voix contre six. La France, pour une petite voix, a été désignée pour organiser l'Euro 2016 au détriment de la Turquie. La victoire est courte, mais les retombées économiques et financières seront sans doute conséquentes, pour le football en particulier et pour le sport, en général.

Un chiffre pour illustrer la volonté du pays d'organiser cet événement majeur : 1,7 milliard d'euros. Il s'agit du montant total investi dans la construction de quatre stades (Lille, Lyon, Nice et Bordeaux) et la rénovation de huit autres (Paris, Lens, Toulouse, Saint-Etienne, Nancy, Saint-Denis, Strasbourg et Marseille). 61% de cette somme seront financés par le secteur privé. Selon une étude publiée par le specialiste du sponsoring et marketing sportifs, Sportifive, ces rénovations génèreront 183 millions d'euros de recettes additionnelles annuelles pour les clubs professionnels français.

 

Capacité moyenne des stades : de 27.000 à 35.000 places

 

«Grâce à ce projet, la France va pouvoir moderniser les infrastructures sportives et offrir au football français un projet mobilisateur pour les dix prochaines années tout en créant un effet positif et durable sur le pays», a déclaré Jean-Pierre Escalettes, le président de la Fédération française de football (FFF), présent à Genève, au siège de l'UEFA, aux côtés notamment du président de la République, Nicolas Sarkozy, qui est venu en personne soutenir la candidature de la France.

«Après 2014, la capacité moyenne des stades français passera de 27.000 à 35.000 spectateurs», a ajouté Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel.

Parmi les atouts majeurs du dossier français : la promesse de retombées importantes pour l'UEFA. De 1992 à 2008, l'Euro, organisé tous les quatre ans en alternance avec la Coupe du monde, a enregistré une croissance gigantesque de ses revenus : de 61 millions d'euros en 1992 à 1,25 milliard d'euros en 2008. De l'aveu de Jean-Pierre Escalettes. «On peut considérer que les revenus issus de la billeterie et de l'hospitalité pourraient être multipliés par 2 voire 2,5 par rapport à ceux enregistrés au cours de l'Euro 2008».

9795.jpg Michel Platini, président de l'UEFA, a anoncé ce matin la bonne nouvelle

 

19.000 emplois générés

 

La FFF a d'ores et déjà précisé que l'obtention de l'organisation va générer «15.000 emplois pour la phase de reconstruction et de rénovation et 4.000 emplois durables». Une aubaine pour certaines régions. «Organiser une telle compétition, c'est la possibilité de laisser derrière nous un très bel héritage», a assuré Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel (LFP).

Les deux dernières compétitions de football organisées sur le sol français, l'Euro 1984 et la Coupe du monde 1998 s'étaient soldées par deux victoires . Espérons que l'Euro 2016 soit couronné d'un succès sportif.

 

 


 

La France, qui organisera l'Euro 2016, s'appuiera sur un parc de douze stades, dont trois seront désignés comme stades de réserve d'ici au 28 mai 2011.

BORDEAUX

Population (agglomération): 660.000 personnes

Stade: nouveau Stade

Capacité nette UEFA: 42.566 places

Livraison: décembre 2014

Budget: 200 millions d'euros

LENS

Population (agglomération): 252.000 personnes

Stade: Stade Félix-Bollaert

Capacité nette UEFA: 40.113 places

Livraison: mars 2014

Budget: 111 millions d'euros

LILLE

Population (agglomération): 1.125.000 personnes

Stade: Grand Stade

Capacité nette UEFA: 47.882 places

Livraison: juillet 2012

Budget: 324 millions d'euros

LYON

Population (agglomération): 1.417.000 personnes

Stade: Grand Stade OL

Capacité nette UEFA: 57.628 places

Livraison: décembre 2013

Budget: 320 millions d'euros

MARSEILLE

Population (agglomération): 1.024.000 personnes

Stade: Stade Vélodrome

Capacité nette UEFA: 65.000 places

Livraison: juin 2014

Budget: 151 millions d'euros

NANCY

Population (agglomération): 266.000 personnes

Stade: Stade Marcel Picot

Capacité nette UEFA: 33.067 places

Livraison: juin 2013

Budget: 60 millions d'euros

NICE

Population (agglomération): 523.000 personnes

Stade: Grand Stade

Capacité nette UEFA: 33.470 places

Livraison: juin 2013

Budget: 184 millions d'euros

PARIS

Population (agglomération): 11.600.000 personnes

Stade: Parc des Princes

Capacité nette UEFA: 40.058 places

Livraison: octobre 2014

Budget: 80 millions d'euros

SAINT-DENIS

Population (agglomération): 341.000 personnes

Stade: Stade de France

Capacité nette UEFA: 76.474 places

Budget: 10 millions d'euros

SAINT-ETIENNE

Population (agglomération): 397.000 personnes

Stade: Stade Geoffroy Guichard

Capacité nette: 39.327 places

Livraison: juin 2014

Budget: 75 millions d'euros

STRASBOURG

Population (agglomération): 474.000 personnes

Stade: Stade de la Meinau

Capacité nette UEFA: 36.645 places

Livraison: juillet 2014

Budget: 160 millions d'euros

TOULOUSE

Population (agglomération): 670.000 personnes

Stade: Stadium Municipal

Capacité nette UEFA: 37.050 places

Livraison: avril 2014

Budget: 56 millions d'euros

Partager cet article

Repost 0
Published by Karl OLIVE - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le site de Karl OLIVE
  • Le site de Karl OLIVE
  • : Karl OLIVE, conseiller général des YVelines, et président de l'association Coeur de Poissy, vous souhaite la bienvenue sur son site
  • Contact

Time

Recherche

Météo à Poissy