Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 13:07

 

LE BIEN PUBLIC 28 DECEMBRE 2011 - link

 

Costume toujours impeccable, élocution haut de gamme, sourire omniprésent, Karl Olive est incontournable dès lors qu’on pousse les portes du DFCO.

KO-ET-PRESIDENT-AOUT-2011.jpg
Le football est en quelque sorte une deuxième peau pour lui. Dernier garçon d’une famille de cinq enfants, Karl Olive a vite fait de la balle ronde sa meilleure amie. Dans son quartier de la Coudraie à Poissy, il ne compte pas les heures à taper dans un ballon. « J’ai grandi avec le foot. En ce sens, je n’étais pas comme mes frères, je voulais être footeux. »

Un autre rêve le taraude alors qu’il étrenne ses premiers shorts. « J’avais très envie de faire de la télévision. Cela remonte au CM2. »

Un peu plus de quarante ans après ses premiers pas dans ce monde, il a transformé ses rêves de gosse en réalité. S’il n’a pas mené une carrière professionnelle haut de gamme, de part sa deuxième passion, il est resté au contact de tous ceux qu’il admirait étant jeune.

Alors pour atteindre son but, il met toutes les chances de son côté, ne ménageant pas sa peine. Entre les heures passées dans les locaux de RTL pour assister aux matinales alors qu’il étudie en même temps à Sciences Po et les multiples jeux télé où il apparaît, il essaie de mettre toutes les chances de son côté. Et ça paye.

En 1984, il est embauché part Michel Péricard à Yvelines Première. Il restera dix ans. Puis c’est le début de l’aventure à Canal +. « J’arrive à la fin du canal historique. » Cela ne l’empêche pas d’y prendre vite ses quartiers.

Le planning puis la rédaction en chef des sports, là encore il va marquer de son empreinte son passage. Il décide de tourner la page de la chaîne cryptée en 2006, direction iTélé. Comme il le dit lui même : « Il faut savoir arriver, rester mais aussi partir. »

« Un coup de foudre »

Et puis, Karl Olive a tellement envie de découvrir de nouvelles choses qu’il poursuit sa route, guidée par la passion.

La politique, il est conseiller général des Hauts-de-Seine, sa société de production KO production, encore un peu de télé de ci de là, de radio aussi, il ne s’arrête jamais. « Je suis sur le pont sept jours sur sept. »

Et à Dijon deux jours par semaine sans compter les matches à domicile. Depuis 2010, il œuvre ainsi à façonner l’image du DFCO. Mais pourquoila capitale des Ducs ?

« C’est pas compliqué, avance-t-il avec un grand sourire. Faruk Hadzibegic qui était alors entraîneur du club m’a dit de rencontrer le président, Bernard Gnecchi. L’entrevue a duré quinze minutes et il y a eu comme un coup de foudre réciproque. » Il poursuit : « Ce qui m’a séduit, c’est que c’est un homme vrai, avec une sensibilité extrême. »

Aujourd’hui, Karl Olive est un rouage essentiel de ce club qui n’en est encore qu’à ses balbutiements. Onze ans de vie pour un club professionnel, c’est très jeune.

« Le DFCO est un lieu de création incroyable. Notre salut est d’être mort de faim. Je suis résolument optimiste pour la suite si on continue à ne rien lâcher. » On aurait douter du contraire
.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Karl OLIVE - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le site de Karl OLIVE
  • Le site de Karl OLIVE
  • : Karl OLIVE, conseiller général des YVelines, et président de l'association Coeur de Poissy, vous souhaite la bienvenue sur son site
  • Contact

Time

Recherche

Météo à Poissy